10/11/2006

 

Week-end
Enfin :) 


compliqué 

Je me sens vidée.
Pas que la semaine a été très pénible au bureau, mais je suis fatiguée.
Peut-être tout le stress inutile que je mets quotidiennement qui finit par me ronger.

Je ne sais pas comment dire ce que je ressens aujourd'hui.
Des fois, les mots sont difficiles à trouver pour bien expliquer.
Mais je me sens vide. Et appréhensive. Et molle, sans volonté.

Mon corps souffre encore de mon cours de danse de mercredi, j'ai des bleus sur chaque vertèbre de ma colonne et les genoux en feu.
Je vais au gym, mais je ne suis pas très motivée. Avant, je faisais du spinning, du jogging pendant 40 minutes... maintenant, je tiens à peine ma séance sur le stepper, je fatigue, j'ai hâte que ça soit fini alors que je ne suis pas encore entrée dans le gym. J'ai les coudes usés et secs à force de trop m'appuyer sur le stepper.

Je sais que si j'ai pas envie d'aller m'entrainer, je devrais pas me forcer.
Mais c'est comme ça.

grignotage 
Hier, trop grignoter.
J'avais pas beaucoup soupé non plus parce que Monsieur finissait tard. C'est mauvais ça, je sais comment ça se termine toujours.

Je m'étais pesée aussi, conne que je suis.
Et j'étais à 117. Alors j'étais heureuse. Je me suis fait plaisir. J'ai grignoté encore et encore. Jusqu'à 2100 calories.
Puis j'ai arrêté, bien que l'envie de continuer était là.
Et ce matin, 120.
Je suis nulle, je ruine toujours tout.
Mais on va dire que mes règles y sont pour quelque chose, elles commencent à se pointer le nez, alors je les accuse de faire monter la balance un peu.

Les gens au bureau commencent à m'énerver aussi.
Après É. qui passe un commentaire sur la bouchée de biscuit que je prends, mon patron me dit que je suis pas mal granola en regardant mon diner.
Meeeeeeerde. Laissez-moi tranquille. Laissez-moi manger ce que je veux, comme je veux. Au moins, je mange. Alors foutez-moi la paix.

promesse 
Je veux tenir le coup cette fin de semaine.
Ne pas criser. Dépasser ce que je me permets un peu habituellement, mais pas faire exploser le compteur.
Manger avec plaisir, mais sans le malaise qui survient parce que l'estomac est trop plein.
Agir comme une personne normale quoi.
Je dois tenir ma promesse
Je dois tenir ma promesse
Je dois tenir ma promesse
Je dois tenir ma promesse
Je dois tenir ma promesse
Je dois tenir ma promesse

17:25 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/11/2006

 

Shake shake shake
Mon petit monde de musique 


ma chanson du moment 

Pitbull - Ay Chico


C'est presque si l'été était encore ici !!

le hip-hop vend du sexe 
Bon, c'est vrai. Le clip est rempli de jeunes femmes à moitié nues qui se branlent les fesses.
Mais moi, ça me dérange pas.
En fait, je les envie presque, C'est le genre de truc que j'aimerais pouvoir faire, mais comme je suis trop gênée et trop complexée, je le ferai jamais.

C'est un autre de mes gros problèmes.
Je m'assume pas, j'assume pas ma sexualité.
Je vais chialer haut et fort contre ce genre d'images projettées, mais c'est que de la jalousie, parce que je suis pas capable d'en faire autant. C'est peut-être mieux ainsi, je garde mon intégrité et je respecte mon corps, mais... des fois... si je pouvais... me lâcher un peu...

C'est comme à mes cours de danse.
Aussitôt que la danse est un peu sensuelle, je me raidis, je suis incapable de jouer le personage.
Et pourtant...
Je suis une personne qui vit dans un monde imaginaire rempli de sensualité, qui rêve d'un grand romantisme, d'une douceur...
Mais dans la réalité, je suis coincée, timide, mal dans ma peau.

parlant de mes cours...
J'ai été nulle hier.
Carrément poche avec des talons hauts.
Je suis pas capable, je pense juste à ne pas glisser ou tomber.
3 semaines avant le show...
Faut je me pratique...

monsieur a son permis
Bientôt un nouveau danger sur les routes ! :)

18:52 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/11/2006

 

Maudite voiture
Ou ce qui m'énerve 


mon boss 
Woua.
Un article sur mon boss.
Pas juste lui, mais en grosse partie.
Ce qui m'énerve, c'est son bla bla sur l'alimentation.

Bon, c'est vrai que tout ce qui a trait avec le poids, l'alimentation, l'exercice m'irritent un peu. Moins qu'avant, mais c'est encore un point sensible.

Alors quand il s'installe et mange ses canneberges séchées en me disant que c'est plein d'antioxydants et que c'est meilleur pour la santé, je l'emmerde un peu. Quand il me dit qu'il boit du jus d'orange 100% naturel pour éviter le faux sucre, je l'emmerde beaucoup.
Quand il me dit qu'il a pris 3 livres et que là, sa blonde trouve qu'il doit perdre un peu de poids, je l'emmerde encore plus.

Les gens deviennent fous à propos de l'alimentation et de la santé.
Trop, c'est comme pas assez.
Je comprends qu'on doit se soucier de tout ça, mais y a une limite.
Où sont passés la modération et le plaisir ?

ma collègue de travail 
Madame ma collègue est presque pire.
Gras trans, nb de calories, pas trop de glucides, éviter les matières grasses, attention à l'aspartame, cuisiner contre le cancer...
Damn !
Et c'est moi qui a des troubes alimentaires...
Je ne me soucie même pas de la moitié de tout ça.
Moi c'est nb de calories et point final.
Ça me fait mal de voir que les gens s'en font tellement avec tout ça.
Et ça me rend agressive parce que je ne veux pas que les autres se cassent la tête avec ce genre de problèmes. C'est déjà compliqué...
 

ailleurs 
Je suis pas du genre Gossip, mais j'aime bien lire les potins.
Hier, je suis tombée là-dessus et ça m'a fait un petit velours indirectement.
http://i92.photobucket.com/albums/l3/intogossip/November%202006/56744_in2_122_334lo.jpg

Pourquoi le velours ?
Parce que Nicole Richie et moi, on est de la même grandeur.
Et la photo où elle parait le mieux, soit la première, à 115, c'est environ mon poids à moi.
Et ça me réconforte de voir que je dois ressembler vaugement à elle, faisant même poids, même taille.
Oui, je sais on n'est pas toutes pareilles, mais ça me donne une référence.
Et ça me rend heureuse.
Alors ne dites rien !! :P

15:41 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |