16/08/2006

Mardi 15 août 2006

I'm baaack !
Ou quand je suis de retour de New York City

Samedi
Levée du corps : 5h15.
J'ai vu toutes les heures de la nuit passer.
Moi énervée? Bin voyons :)

On arrive beaucoup trop d'avance à l'arrêt de bus.
On attend, on attend, on commence à penser qu'on s'est trompé en réservant le voyage.
Finalement, le bus arrive, avec 15 minutes de retard.
Soulagement.

Nous arrivons à NY 7 heures plus tard.
La première activité au programme est l'Empire State Building.
Comme une conne, j'ai oublié de recharger mes batteries de caméra. Monsieur se dépêche d'en acheter alors que nous faisons la ligne pour monter. Ça commence bien :P

La vue est magnifique et il y a beaucoup (trop) de touristes. Mais on prend de magnifiques photos de la ville, dont celle plus haut.

Ensuite, c'est Times Square.
Ça, c'était vraiment trop impressionnant: les affiches, le bruit, le monde, les lumières. Il me manque des yeux pour tout voir, je tourne la tête de gauche à droite, essayant de ne rien manquer. Je bouscule tout le monde, j'ai l'air d'une vraie touriste. Déjà, mon voyage vaut la peine d'avoir passé 7h dans un bus et de m'être levée si tôt.

On mange dans un Applebee's. J'ai une petite crainte de me retrouver dans un resto gras et avec d'énormes portions, mais non. Je prends du poulet avec légumes vapeur et riz pilaf. Délicieux et en plus, le nb de calories est indiqué sur le menu. Merchi ! :D

On retourne ensuite à l'hôtel.
La chambre est jolie, le lit confo.
Je suis crevée du voyage, il est tard.
Monsieur et moi veillons un peu et direction dodo, car demain le réveil est à 6h15.


Dimanche
Levée du corps : 6h15.
On se lève, les yeux pochés et la tête encore toute embrouillée.
On doit se préparer rapidement pour aller prendre le déjeuner fourni par l'hôtel et ensuite aller faire un tour guidé par un guide local.

J'adore ce qu'il y a au déjeuner, pas Monsieur. Il s'attendait à des oeufs, du bacon, etc, et le déjeuner ne comprend que des toasts, bagels, fruits, céréales. Je savoure, ce sont toutes des choses que j'aime manger.
On monte dans le bus et faisons le tour de la ville. On s'arrête à Central Park pour un arrêt pipi, mais on décide de prendre des photos car l'endroit est trop beau. Il y a des fleurs, des fontaines, de belles plantes partout, on se croirait dans un jardin botanique et non au coeur d'une des plus grosses villes au monde.




Nous visitons ensuite SoHo, Harlem, Chinatown, la Petite Italie, le Village, le Midtown...
Je prends plein de photos. La ville est jolie juste par ses bâtiments, son architecture.
Je suis toue émerveillée, je resterais bien ici une semaine de plus pour tout voir.

On décide de quitter le groupe vers 11h pour se rendre au Metropolitan Museum of Art.
On dine dans un McDo de Wall Street, chic et piano à queue au deuxième étage.
Pour se rendre au musée, on se risque dans le métro. Après 5 minutes devant la carte, on finit par comprendre et arrive à destination.

Le musée est magnifique et on passe 2h30 à visiter. Il est immense, les salles sont impressionnantes, on pourrait y passer 3 jours pour tout voir.
Monsieur s'achète un livre sur Dali, un des peintres qui nous fascine le plus.

Ensuite, on se promène un peu dans Central Park et les rues autour. On arrête dans une confiserie et remplissons chacun un sac de friandises. On est en vacances et ce sont des bonbons newyorkais, on peut pas résister ;)
On reprend le métro pour aller au Chinatown, et on marche, on marche pendant des heures en attendant l'heure du souper.
On soupe dans une sandwicherie de la Petite Italie, mais on est un peu déçu de notre repas. C'est un spot à touristes, c'est clair, et ce n'est pas de la grande gastronomie italienne comme on s'y attendait.

On rejoint le groupe pour la tournée de nuit.
New York est toujours impressionnante, de jour ou de nuit.
Je me lâche, je finis mon sac de bonbons et de chocolat pendant la tournée.
On termine le tour par un arrêt au New Jersey pour prendre des photos de la ville entière de NY.




Retour à l'hôtel, il est tard, mais Monsieur veut se commander une pizza.
Je ronchonne un peu, sachant que je vais en manger même si j'ai pas faim, mais finit par accepter.
30 minutes plus tard (et un biscuit dans le ventre), la pizza arrive, odorante et tentante. J'en prends 2 pointes et me couche, le ventre gonflé et plein.
Yeah, je suis en vacances que je me dis...
Après des câlins de Monsieur, je me sens moins horrible et m'endors. Les genoux me brûlent tellement on a marché, mais c'était une journée formidable et bien remplie.

Lundi
Levée du corps : 7h15.
J'ai faim. En me levant. Mais comment, après tout ce que j'ai mangé ??
Tant pis, j'ai pas de balance et pas le temps de me demander qu'est-ce que je fais ou d'angoisser.
On se préparer en moins de 15 minutes et descend prendre le déjeuner. Ça me bouche un coin.

On empile les bagages, monte dans l'autobus pour une dernière promenade dans NY.
J'ai pas envie de partir, il y a encore trop de choses que je veux voir.

Malgré le jour de semaine, on arrive très vite à Times Square. On a presque 3 heures à nous, mais on ne veut pas trop s'éloigner du point de départ, au cas où...
On visite les boutiques de touristes, on visite un immense magasin de musique Virgin's et un Toys'R Us géant, et Monsieur s'achète de nouvelles chaussures dans un QuickSilver. Je suis tentée de m'acheter des vêtements, mais le prix est ridiculement élevé.
On prend notre diner pour apporter, au Pax Food, un restaurant santé où l'on sert des paninis, des yogourts et des petites pâtisseries. On tue un peu le temps qui reste au Marriott's, un hôtel de luxe du Times Square, en se promenant dans les étages et en se prélassant dans un lounge au 8ième étage.

Midi, on retourne au bus et direction Montréal.
Après le film "Maman j'ai encore raté l'avion et je suis perdu dans NY" (question de nous rappeler de souvenirs encore frais), on arrête dans un Panderosa, un buffet. Je me remplis une fois de plus l'estomac avec les dessert et pratiquement n'importe quoi. Je commence à angoisser, je me confie à Monsieur.
Peur de tout ce que j'ai mangé.
Peur de mon poids.
Peur de moi, je me trouve horrible.

Retour dans le bus, je me calme.
Tant pis, je suis en vacances. Faut j'en profite.
Arrivée à la boutique Hors Taxes, on s'achète plein d'alcool et moi une grosse plaquette de chocolat belge.
Incapable de me contrôler...

Mes parents viennent nous chercher à Montréal.
On parle, on parle, on a trop de choses à raconter.

À la maison, soulagement.
Enfin chez nous.
C'est génial NY, mais c'est aussi très rapide et très stressant.
J'ai fait un voyage vraiment cool, j'ai plein de photos.

Je défais mes bagages.
Je mange toute la soirée.
Dès demain, retour à la normale.

Mardi
Levée du corps : 11h30.
Fatiiiiiiguée.
Pesée : 121.
Ouch... Vive les vacances...

Mais au moins, j'ai profité de mon voyage, des plaisirs gastronomiques, j'ai été de bonne humeur et j'ai plein de beaux souvenirs. C'est ça qui est important. Pas ce que je pèse sur la balance.
Monsieur et moi avons passé de beaux moments, nous avons de belles photos et passer 2 jours à l'hôtel a mis un peu de piquant dans notre vie intime :P
Je me suis reposée, j'ai décompressée et j'ai profité à fond de mes vacances jusqu'à maintenant.

Et maintenant, je dois me remettre à jour sur vos blogs !!
Je crois que j'ai pas mal de trucs à lire, mais ça ira à demain :)
Bisous !

02:27 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

11/08/2006

Vendredi 11 août 2006

NY - 1
Ou quand je suis toute énervée !!

22h28
Je viens de "criser", joie, 8 gros biscuits aux pépites de chocolat moelleux, mais bon...
2400 calories en tout pour cette journée, c'est H-0-R-R-I-B-L-E !

Dans un dodo, je pars pour NY :) J'ai vraiment hâte de voir comment le tour guidé va se dérouler, comment va être notre chambre d'hôtel : romantique ou miteuse ? :P

Je compte bien essayer d'être d'une humeur acceptable durant ces 3 jours, de ne pas laisser bouffe, image de soi, etc... me miner le moral et ruiner ce voyage.

J'angoisse aussi, parce que je vais soit : A) pratiquement rien mangé, soit B) dévorer comme une truie tout ce qui me tombe sous la main. Dans les deux cas, je vais être insupportable, alors espérons que ce soit entre les deux...Dans le genre "normal" hein...



Marc
Merci pour ton conseil. Je compte bien essayer la valériane, au point où j'en suis rendue... Comprenez ici que je ne souffre pas d'insomnie, mais bien du "Night Eating Syndrome". Je me lève 2-3 fois par nuit pour aller grignoter, sans vraiment m'en rendre compte. Je me réveille et bang ! Je suis devant le frigidaire, un morceau de fromage dans la main et du pain dans l'autre. Je contrôle rarement quand ça arrive et si j'ai le malheur de me lever pour aller aux toilettes, c'est clair que je passe par le frigo avant de retourner dans le lit. Habituellement, Monsieur m'arrête lorsqu'il m'entend, mais il est pas toujours aux aguets et je camoufle assez bien mon petit grignotage.

C'est con, je sais quoi faire pour que ça n'arrive pas. Je prive tout simplement trop mon corps durant le jour, tenant la moitié de la journée avec moins de 300 calories dans le corps, prise avec des crises d'hypoglycémie vers 15h. Et puis arrive 20h et là, je fais monter le total calorique de la journée en flèche, consommant 800 cal ou plus en l'espace d'une heure ou deux.

Je me restreins donc toute la journée pour pouvoir manger ce que je veux le soir. Beau programme...
Et si j'ai crevé de faim toute la journée, ce qui est souvent le cas, gare aux multiples levées durant la nuit pour maintenir un total suffisant de calories. Je me décourage en écrivant cela, mais c'est la réalité. :(

Comme tout à l'heure. J'étais à 500 calories pour la journée et hop ! un pot complet de fromage cottage avec céréales. + 500
Et 6 biscuits au chocolat. + 800
Et pourquoi pas 7 galettes de riz ? + 350
Et, malgré le mal de coeur, pour finir le tout en beauté, 2 autres biscuits... + 260
J'ai jeté le reste de la boîte, plus capable de les voir ou de les sentir. Et je sais que s'il en reste, je vais les finir cette nuit, alors autant les jeter. En fait, j'aurais jamais du les acheter, sachant que je criserais dessus ce soir, mais depuis hier que j'y pense et que je me dis que ce serait bon...

Je me déteste...
Demain, le balance va encore me montrer un terrible 116 et peut-être plus. Et là, je vais passer 1h au gym pour brûler tout ça ou du moins déculpabiliser... Et là, le we s'en vient, et làa lundi, je vais être un monstre de gras... sigh, je dramatise et panique pour rien. Mais ça me décourage tout ça. Incapable de mettre le pied devant l'autre pour faire le grand saut et laisser tomber toutes ces conneries. Un jour, peut-être, un jour...


Gros bisous à vous toutes et tous.
Je vous reviens mardi avec mon compte-rendu de mon voyage et sûrement de belles photos :D

04:54 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

09/08/2006

Mercredi 9 août 2006

Sunshine
Ou quand je profite de mes vacances.

6h03
Monsieur se réveille, se colle contre moi, fait un câlin.
Je grogne de satisfaction, les yeux encore fermés.
Monsieur se lève, il doit se préparer pour aller travailler. Je me rendors.

6h29
Monsieur revient dans la chambre. Il se penche vers moi, me dit un "T'es belle toi." et me donne un bisou sur le front. Je me réveille à moitié, tente d'ouvrir mes yeux et lui marmonne un "moi zaussi" endormi. Je lui envoie la main mollement pour lui souhaiter une bonne journée et me rendors.
Vive les vacances...



Arissira
Il y a 6 mois, mon père m'a parlé de quelqu'un qui vendait des iMac à des pris pas chers du tout. J'ai sauté sur l'occasion, me disant que ça me donnerait une occasion d"apprendre mieux comment un Mac fonctionne. Mais il a ramassé la poussière pendant ces 6 mois, je ne l'ai ouvert que 2 fois, étant trop habituée à travailler sur un PC. Mais là, avec mon PC qui se ferme sans prévenir et qui s'allume sans que je touche quoi que ce soit, je me convertis tranquillement, pas trop le choix. :)
Et pour ma soeur, sa résidence est petite, elle la partage avec quelqu'un d'autres, mais c'est mignon, juste par le choix d'accessoires, de couleurs de draps, de rideaux, etc. Sa chambre est déjà comme ça, remplie de cossins, alors il fallait surtout pas qu'elle tombe dans une chambre terne et vide :)

Hemione
Ma vision de moi et mon corps change continuellement. Une minute, je suis parfaite, l'autre, je suis difforme et molle.
Pour le poids, oui ça m'écoeure de ne pas perdre, de stagner, parce qu'éventuellement, j'aimerais me retrouver dans la zone inférieur de la marge que je me suis donnéee. Je patiente, y a des jours où ça me rend folle, d'autres non.

Le seul truc
Je veux cesser de me lever 2 fois par nuit.. Grrrr...


16:22 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |