21/11/2006

 

Déjà mardi...
et 34 jours avant Nowel

Je compte les jours comme un enfant.
Je veux m'acheter un calendrier aussi, le genre que tu as un chocolat par jour pour le mois de décembre jusqu'à Noël. :)

J'ai pas commencé mon magasinage du temps des Fêtes, faut je fasse ça bientôt, sinon je vais me retrouver le 20 décembre avec aucun cadeau et pas plus d'inspiration.
C'est surtout ma belle-famille que je ne sais pas quoi acheter...


J'étais découragée ce matin en ouvrant ma boîte à ne-mails.
Plein de spams et de jolis courriels qui portent la mention : Il va falloir donner un boost sur les projets durant les 2 prochaines semaines...
Encore et toujours. J'ai l'impression de toujours donner des boosts... le petit rush de 2 semaines que mon boss prévoyait s'étire en 3 mois...

Toutes façons, moi, chui rebelle cette semaine. Je me suis dit que je ne faisais pas de temps supplémentaires à la maison, j'en ai marre. Et je fais mon 8h par jour et ciao ! J'ai assez donné et je suis un peu fatiguée de devoir faire le travail de 4 personnes. Et en même temps... je sais que ça va me démanger si je ne travaille pas le soir à la maison. Je vais avoir l'impression de prendre du retard, de ne pas avoir pris la bonne décision.


Côté bouffe et poids... c'est vraiment une accalmie ces temps-ci !
Je ne me pèse pas, bien que la tentation soit très forte, je ne me lève pas la nuit, je mange raisonnablement sans me poser 20 000 questions, je me trouve correcte dans le miroir...

Du coup, je suis moins stressée sur un paquet d'autres choses, je me sens plus légère. Je me sens forte, solide et j'espère que cela durera plus que quelques jours. J'espère que j'ai franchi une nouvelle étape et que je suis rendue à un autre stade. Cela serait tellement cool si je pouvais voir le week-end s'approcher sans angoisser et me motiver à ne pas criser. Si je pouvais avoir des trucs que j'aime à la maison sans avoir peur de me lever durant la nuit et tout dévorer. Monsieur fait exprès, il achète des biscuits aux pépites de chocolat avec un sourire moqueur et me nargue en me disant : Faut tu m'en laisses là, faut pas tu te lèves cette nuit pour les manger...

Et je réussis !
Je n'y pense pas, je prends un petit morceau et je réussis à résister de manger le paquet entier.
Gros soupir de soulagement.
Je ne veux pas retomber, je suis bien comme ça moi.

15:55 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je te comprends Salut cocotte,

je te comprends, c'est tellement dur de décider d'arrêter de travailler en supp quand on sait qu'un paquet de travail nous attend le lendemain... d'un autre côté, plus tu en donnes à ton patron, plus il t'en prend! Alors tu fais bien de fixer tes limites. Beaucoup de gens n'osent pas et finissent en burn out... Si ce que tu fais vaut le travail de 4 personnes, alors il doit en engager 3 autres, c'est tout. Non mais! Il y en a tu, des ambitionneux!

Sinon, ton chum, il est pas très cool de te faire ça! Mais bon, au moins, tu es capable de lui tenir tête, alors je dis: bravo!

Bisous, à bientôt!

Écrit par : Arissira | 22/11/2006

bravo, continu comme ca, tu es bien partie,
et oui bientot noël, j'adore cette fête, on partage de bons moments et retrouve ceux qu'on aime

gros bisous à toi

Écrit par : marlène | 22/11/2006

Les commentaires sont fermés.