25/09/2006

Lundi 25 septembre 2006

Nan, j'suis pas morte
Je remonte la pente


J
e vais bien.
Non, je vais mieux.
Après 2 semaines loin de la blogosphère, je reviens à mon moi habituel.

Mon moi qui se trouve jolie lorsqu'elle se regarde dans un miroir.
Qui se sent normale, pas trop serrée dans ses jeans taille 28.
Qui ose même sourire et dépenser un peu pour elle.

Durant ces 2 semaines, j'ai perdu 5 lbs - 2,5 kg.
Et réduit mes crises le week-end.
Je suis de retour à mon poids de croisière, le poids psychologique où je me sens bien.

Le stress du boulot agit sur moi comme un véritable somnifère.
Je me couche chaque soir crevée. Ça évite au moins les levées nocturnes.
Après 10-11 heures devant un ordinateur chaque jour, le week-end est le bienvenu.
Le repos aussi.

Je mange mal.
Pas équilibré du tout, je saute des repas quelques fois, c'est l'anarchie.
Mais je mange quand j'ai faim.
Je me remplis l'estomac de fausses calories; Jell-O ss sucre, Coke diet à profusion...
Je mâche et recrache... vieille habitude qui refait surface quelques fois...
Je fume, bravo, tellement bon pour ma santé hein...
Je mange à peine dépasser les 1200 calories par jour en semaine...
Qu'est-ce qu'on ferait pas pour perdre du poids et avoir l'impression de tout contrôler... ?

Mais je m'en fous de tout ça.
Parce que je me sens bien.
Je ne suis plus triste.
Je préfère ruiner ma santé un peu et avoir le goût de sourire que de ne rien faire de tout ça et me sentir sur le bord du précipice, prête à m'écrouler pour un oui ou un non.

Je ne passerai probablement pas plus sur vos blogs avant un certain temps, car j'ai beaucoup de travail encore.
Mais je voulais prendre un petit 5 minutes et passer donner de mes nouvelles, avant qu'on mette ma photo sur les pintes de lait :)

Gros bisous à vous toutes et prenez soin de vous xx

20:19 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

13/09/2006

Mercredi 12 septembre 2006

Excusez mon silence
Je suis en cours de réparation

Je suis débordée au travail alors je n'ai pas le temps de vous visiter, ni de participer au forum, ni d'écrire ici.

Je suis mal dans ma peau, comme toujours, mais j'essaie quelque chose.
Pour quelques jours, voir 2 semaines.
Je m'éloigne un peu d'ici.
Parce que je suis envieuse de tout le monde et voir des chiffres desquels je suis loin m'écoeure et me rend cinglée.

Donc, cure de désintox en cours.
Pour faire le ménage dans ma tête et prendre du recul.

Un petit ménage d'automne, parce que c'est toujours une dure période pour moi.
L'automne, saison où tout a commencé.
L'air froid, les feuilles qui commencent à rougir et les journées de plus en plus courtes me rappellent de mauvais souvernirs.

Je reviendrai bientôt.

14:53 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

07/09/2006

Jeudi 7 septembre 2006

Petite chipie
Ou quand je suis pas sage
Je me reprends en main.
J'en ai marre de me traîner comme une loque humaine et me plaindre pour rien.

3 jours à moins de 1500 calories.
Pas de levées nocturnes dommageables, merci au carré de Caramilk de satisfaire mes envies chaque nuit pour un léger 25 calories.
Un petit mâchage-recrachage hier soir... pas bien. :(
Pas de pesées... sauf ce matin.

Méchante fille ! 
Je pouvais pas m'en empêcher...
J'étais tellement convaincue d'avoir perdu du poids...
Non, j'en rêvais, je me disais que ce serait tellement bien si j'étais déjà à 115, si mes 3 jours avaient fait leur miracle...
Que la semaine prochaine, je serais à 113, etc, etc.

Bulle de rêve brisée d'un coup.
117.
Mauvais calculs.

Malgré cela, je me suis forcée à enfiler mes jeans habituelles, fraichement lavées.
Que j'avais refusées de porter hier car elles me serraient trop.
J'avais l'impression d'avoir une deuxièem peau.
J'avais envie de tout arracher.
Finalement, après les avoir un peu usées, en marchant, en me pliant, en faisant 200 galipettes dans la cuisine pour les étirer, elles sont ok.
Pas trop serrées, pas trop lâches.

Dire qu'il y a 3 mois, elles étaients presque grandes...
Ouste mauvaises pensées !


Envie aussi de baiser.
C'est cru, mais vrai.
Ça travaille dans mon ventre, dans mes sens, dans ma tête.
Pour me sentir belle, aimée, désirée, frissonner, vivre...

Monsieur travaille de nuit.
Alors je suis seule.
Seule et je m'ennuie de son contact, de me battre pour la place dans le lit et de poser ma tête dans le creux de son cou.
De lui voler un bisou lorsqu'il est trop attentionné par la télé.
De me blottir dans ses bras quand de mauvaises pensées surgissent dans ma tête.
Sentir ses mains dans le creux de mon dos.

Le soir, dans le grand lit, seule, je pense.
Je repense à de moments délicieux.
Mon ventre se noue et les papillons reviennent comme si je revivais le moment.

Ça me rend triste tout ça.
Je veux encore ÇA.

18:19 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |