26/07/2006

Mercredi 26 juillet 2006

SexyBack
Ou quand j'essaie de pas penser au travail.

 

Les oreilles remplies de musique à plein volume, je tente de me changer les idées. Ma cliente préférée (c'est de l'ironie bien sûr) a détesté, mais vraiment démoli mes maquettes. Je ne comprends plus rien. J'étais persuadée d'avoir bien compris quel style graphique elle voulait, mais on dirait que je ne réussis juste pas à saisir. Peut-être qu'on parle pas le même langage... Bref, elle a annulé la réunion d'aujourd'hui, appelé mon boss pour lui dire que c'était "une pizza graphique" (ce sont ses mots) et qu'elle était très mécontente.

Wow... jamais une cliente a été aussi insatisfaite de mon travail. Habituellement, après 2-3 essais, je vise juste et le client approuve les maquettes. Mais là, avec plus de 200 heures passer à maquetter, à faire de la recherche et du développement d'une quinzaine d'écrans, Madame décide que c'est toujours pas à son goût et dénigre totalement mon travail. Euh... je me suis basée sur ses esquisses et ses collages afin de reproduire ce qu'elle voulait, mais je crois que j'ai manqué quelque chose à quelque part. Bref, j'ai juste plus envie de retoucher à ce foutu projet. Je comprends que c'est possible que je sois totalement dans le champs, mais je ne sais juste plus vers quel style me lancer.

Et comme tout va bien aujourd'hui (encore de l'ironie...), mon auto a décidé qu'elle brisait... encore. Cette fois-ci, y a de la fumée qui sort de mon volant. La joie totale.
J'ai pas osé la reprendre encore, mais j'ai appelé le garage et pris rendez-vous demain.
Et dire que je voulais m'éviter des problèmes en achetant une voiture neuve...

Je suis tout de même de meilleure humeur... Me vider le coeur depuis 3 jours a fait du bien.
Y a juste le foutu chiffre sur la balance qui s'entête à rester coller.
J'ai mes règles, ça doit compter...
J'ai mis le pain dans le congélateur, alors plus d'excuses de me lever la nuit et vouloir aller en manger, il est congelé et pris dans une brique ! Aux grands maux les grands moyens.
Et j'ai remis mes jeans aujourd'hui... elles sont encore serrées (la coupe est faite ainsi quand même), mais au moins, mes cuisses peuvent respirer. Dire qu'il y a 1 mois, je commençais à flotter dans mon 28...
C'est un peu normal aussi qu'avec les méga crises que je me tape depuis un bout que je prenne un peu...
Mon chum s'entête à dire que c'est du muscle, avec tous les exercices que je fais, mais bon...

Stop !
J'avais dit que je ne parlerais plus de mon poids, de la bouffe, etc. :)


Et encore merchi
à tout ceux et celles qui laissent des messages, c'est gentil :)

Je vous laisse avec une photo de moi et mon furet :)

 

21:20 Écrit par RubbaDucky dans Tranche de mie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Le travail et les joies de vivre Salut,

Pour le travail, fait toi en pas, il y a toujours du monde insatisfait. Moi-même, à ma job, les gens ont jamais l'air satisfait même si je donne mon 100%. Je suis sûr que tu fais du travail super génial et que la femme devait sûrement avoir une mauvaise journée.

L'important en fait c'est de savoir ce que tu vaux.

Passe une bonne journée et merci pour la photo avec le furet, C'EST SUPER CUTE!!!! :)

Écrit par : Marc | 27/07/2006

** oh vous z'êtes mignons!! tu as l'air jeune dis donc!

tu fais quoi exactement comme job??

gros bisous

Écrit par : save | 27/07/2006

Les commentaires sont fermés.