13/05/2006

Les gens devraient apprendre à réfléchir avant de parler...

Aujourd'hui, journée grise.
Il pleut, je me suis levée 2 fois durant la nuit pour aller manger du pain, bref, je suis pas de très bonne humeur.

J'ai donc décidé d'aller au gym pour passer le temps et me déculpabiliser (disons les vraies choses).

Un ami de mon chum, D, s'entraîne au même gym que moi. Je suis donc sur mon stepper, lisant le journal et il se pointe devant moi. Il veut toujours jaser, c'est pire qu'une fille. Il me parle de tout et de rien, ça fait passer le temps :P

Puis, il commence à me dire que je devrais m'entraîner plus fort. Je suis restée un peu l'air bête, parce que je vais au gym 6 fois/semaine faire 1h de cardio + un peu de muscu, alors je vois mal comment je pourrais m'entrainer plus :S

Je lui réponds que je m'entraine assez, que j'ai pas besoin de perdre plus de poids alors pourquoi je m'entrainerais plus fort ? Et là, il me prend le gras de bras (on en a tous) et me le pince en me disant que j'ai encore du gras là et que ça me fait de gros bras...

Franchement, merci...

J'avais envie de le mordre, de lui sauter au visage et lui crier à quel point une remarque comme ça passe très mal aujourd'hui. Il avait rien à dire et il me balance un commentaire con comme ça en souriant. Je le hais vraiment.

Je sais que j'ai pas de gras de bras, que je dois pas perdre du poids à cause de son commentaire insignifiant, mais puta*n qu'il a été blessant sans le savoir et sans le vouloir. Je lui ai simpliment signifié que des commentaires comme ça, je pouvais m'en passer et que je me trouvais correcte moi.

Mais malgré ça, j'ai quand même eu un pincement au coeur de me faire dire que j'avais du gras à perdre. :(

Connard...

22:32 Écrit par RubbaDucky | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c'est clair Tu as trop raison. Quel con celui-la! En tout cas tu as bien répondu...
Bisous
de:Une TCA-ienne qui vient de decouvrir ton blog (et qui l'aime deja beaucoup d'ailleurs)

Écrit par : mannequin en danger | 21/07/2006

Les commentaires sont fermés.